05 mai 2013

INTERCLUBS CADETS-SCOLAIRES

Ce samedi 4 mai, jour fatidique pour nos petits athlètes : ils sont devenus champions francophones des clubs avec le CABW. La bande Waremmienne a encore frappé fort, dans une longue journée de compétition couronnée de succès!

Départ presque à l'aube pour tous les cadets : les garçons à bord de la SEAT, avec déjà bien du tumulte musical et blagueur/ les filles au calme dans la voiture plus sereine de maman Jacquemin, on file vers Nivelles...Nous arrivons pile à l'heure pour que Nicolas Joris s'échauffe. Le défi est de taille : le 300m haies cadets garçons, avec si possible, pas trop de bois cassé à l'arrivée! Mais un Waremmien ne recule devant rien, et en plus de se démener, est aussi capable de se dévouer. En fin de compte, l'herbe encore humide de la rosée brabançonne s'est ployée sous le vent énergique produit par chaque franchissement de haie de notre Petit Nicolas. La technique est à discuter, mais c'est un style en soi! Résultat: 46.60 et la 3e place à l'arrivée! Un coup de chapeau pour le petit demi-fondeur dévoué, qui sait aussi sprinter...et même sauter! BG!

La matinée s'est poursuivie en fanfare avec la forte impression qui émane toujours de Mathilde Jacquemin dès qu'elle pose un pied sur une piste. Les têtes se retournent et l'air se fend en deux sur son passage. Elle décroche la 2e place du 100m cadettes dans l'excellent chrono de 13.16!! Véloce et tenace, la jolie blonde!

Dans un autre style (tout autant de charme bien sûr mesdames, mais surtout plus de cris, de gesticulations et de chansons dans le vent - ça le fend sans doute en deux aussi, à n'en pas douter), Julian Jacquemin prend le départ du 100m à son tour, un peu à contre-coeur car ce n'est pas sa discipline...mais comme Roger Bannister l'a expliqué : "un bon coureur doit savoir courir toutes les distances!" Oh surprise, les jambes déroulent et on reconnaît la foulée de notre DAVE légendaire : une superbe 4e place en 12.60 pour le plus jeune des engagés sur son 1er 100m!

La ligne étant franchie, à peine 5 à 6 minutes de répit que Julian rentre dans son second Start-in-blocks pour enchainer avec le 400m, un petit tour d'anneau qui donne le vertige et un peu mal aux jambes. Mais, je le répète, un Waremmien n'a peur de rien. Julian accepte le challenge, comme Nicolas, part prudemment, essaye, puis attaque, et gagne la course en coiffant son adversaire liégeois dans la dernière ligne droite, tranchante et authentique : c'est sa signature, un peu comme les traces laissées par Zoro après avoir donné quelques coups d'épées. Bref, un combat d'escrime qui aura duré 57sec29 centièmes, à qq dixièmes du record perso (56.55), mais après un si joli 100m, y a de quoi garder la tête haute.

Question tête haute, la coiffure de Camille Philippe fait toujours autant d'émule et n'a rien à envier à qui que ce soit. Son talent sur 400m non plus, entre parenthèses. Le lendemain d'une longue journée sportive à se rouler dans la boue sur un terrain de rugby, la grâcieuse Camille cache bien son jeu derrière ses yeux bruns hésitants. C'est dire si l'énergie ne manque pas dans ces petits bras attachants: tout en finesse jusqu'au 200m, accélération progressive dans le virage, et du feu dans les crolles tellement elle allume dans les 70 derniers mètres! Elle remporte la course toutes séries confondues et égale son record en 61.45. Boum.

Un peu de détente s'impose pour calmer nos coeurs qui galopent presque autant que nos athlètes : on s'isole 1h ou 2 dans le magnifique parc de la Dodaine afin de se rassasier et s'exercer à notre second passe-temps favori - le freesby!

Après un concours de passes largement remporté par le coach malgré les superbes danses de Julian avec le disque jaune à la main, retour dans l'arène. Là-bas, un autre disque -un peu plus lourd- attendait impatiemment les mains dévastatrices de Lenny Bovy! Tel un éphèbe grec admiré des jeunes dames (elles se reconnaîtront!), le wawa expédie l'engin à 30m23 : première place du concours cadets!

J'ai parlé de dévouement ci-dessus. Célia Fucito a un coeur énorme, et l'esprit revanchard comme personne, mais aussi tourmenté. Elle a tenu à remplir sa mission malgré un genou récalcitrant et capricieux, et les mises en garde du coach...J'ai aussi expliqué qu'un Waremmien n'a peur de rien. Ce n'est peut-être pas toujours aussi simple pour une WaremmieNNE. Quoique...simple, oui, mais très difficile. Toujours est-il que les sangs se rongent autant que les ongles pour une ado courageuse. On sait déjà bien que Célia mangera bientôt ses doigts :-) Et pourtant, quoi qu'elle en dise, ce qu'elle exprime en définitive, c'est "Yalla!" ("en avant!"). Car elle s'est mise derrière la ligne de départ, elle a tenté, elle a un peu souffert, et elle a limité les dégâts des pépins physiques. C'est déjà une victoire en soi. 4e avec un chrono de 2.35, qui ne veut rien dire vu l'absence presque totale d'entrainements. Place, à présent, à une longue période sans compétition, pour recharger les batteries (tu voulais pas en jouer un peu d'ailleurs???) et faire tout ce dont on a envie, en priorité.

En parlant de priorité, celle Lenny Bovy consiste à éjecter une lance acérée le plus loin possible pour la planter dans le sol. Sorte de gros cure-dents qui s'enfonce dans la mâchoire de la terre, le javelot de Lenny fend l'air comme le charme de Mathilde, Camille et Célia, les chansons de Julian et la moustache de Nicolas (oui oui, à la Steve Prefontaine http://intrepid-llc.com/live-intrepid/the-steve-prefontai...). Un peu décontenancé pourtant durant son concours (sans doute trop de fans féminines!), il se "contente" de la 3e place avec 37m10.

Contente, Mathilde l'est aussi, dès qu'elle peut chausser ses spikes fétiches. Remise en jambes efficace et élégante après le 100m du matin: victoire imposante de sa série sur 200m dans le très bon chrono de 27.39.

Enfin, que seraient donc les interclubs, sans les relais? Les garçons (avec Julian et Nico) comme les filles (avec Camille et mathilde) se classent 3e du 4x100m, avec des passages fluides et efficaces, pour assurer l'arrivée à bon port. D'ailleurs tout l'équipage peut s'avérer pleinement satisfait, puisque ces jeunes et beaux cadets et cadettes ont permis au CABW de décrocher le titre, et de bien fêter ça, tandis que nous nous en allions, soleil couchant, tous ensemble, vers de nouvelles aventures!

Photos à suivre... :-)

21:07 Écrit par Waremme Athletic Team | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.